Présentation du Cojep PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Dr Koné Noumouké   
Vendredi, 29 Juin 2012 23:17

altPRESENTATION COJEP

Le collectif a vu le jour plus précisément le 02 Juillet 2OO1 suivant récépissé n°0473. Il est né de la volonté des jeunes de sortir de la marginalisation qui leur était imposée dès leur arrivée dans la profession. Dès lors, pour envisager leur avenir avec optimisme, les jeunes ont compris la nécessité de s’unir pour faire face à leur destin commun.

Un autre facteur de motivation est lié au dysfonctionnement que les organes de régulation de la profession ont connu. Enfin la prise de conscience sur les problèmes qui minent la profession (dépôts illégaux, vente illicite, sous développement des filières autres que l’officine, mauvaise application des textes, absence de Pharmaciens dans les Cscoms).

 

Le collectif des jeunes Pharmaciens est une association qui regroupe tous les Pharmaciens âgés de 45 ans au plus et qui désirent y adhérer.

Les objectifs que nous nous sommes assignés sont les suivants :

- Défendre les intérêts moraux et matériels des jeunes Pharmaciens ;

- Orienter et assurer la formation continue des jeunes Pharmaciens ;

- Faciliter l’intégration entre Pharmaciens aux niveaux national et international ;

- Promouvoir une image sociale des Pharmaciens par des actions humanitaires ;

- Permettre aux Pharmaciens de jouer pleinement leur rôle d’acteur de santé publique.

De sa création à nos jours, notre association a initié un certain nombre d’actions qui ont abouti à des résultats dont les plus importants s’articulent autour des points suivants :

- Appui à l’emploi pour de nombreux jeunes Pharmaciens ;

- Participation à toutes les rencontres professionnelles nationales et internationales sous l’égide de l’Ordre National des Pharmaciens du Mali ;

- Initiation d’œuvres sociales en faveur des couches les plus vulnérables de la société     (dons de médicaments au village SOS Sanankoroba, à l’AMALMEM, à l’ASACODJIP pour plus de 2,5 millions de francs CFA) ;

- Initiation d’œuvres de solidarité ou d’entraide en faveur de ses membres (mariages, baptêmes, décès) ;

- Organisation d’actions de Santé Publique en guise de soutien aux autorités sanitaires  (dons de sang au CNTS) ;

- Organisation de sessions de formation sur l’entreprenariat dans les domaines de la création et de la gestion d’entreprises avec le concours de nos partenaires grossistes ;

- Participation aux négociations avec différents partenaires sur les questions d’intérêt professionnel (liste d’attente du district de Bamako, transfert d’argent dans les officines, transfert d’officine sans autorisation, cohabitation des dépôts avec certaines officines) ;

- Participation aux rencontres périodiques de la cellule sectorielle de lutte contre le SIDA à la P.M.I centrale.

En perspective, nous envisageons d’inscrire nos actions dans le cadre du renouveau de développement de la profession.

Tout cela passe nécessairement par une meilleure organisation de notre association. Les actions prioritaires que nous avons programmées peuvent se résumer aux points suivants :

- Relecture des textes de l’association en vue de son adaptation au contexte actuel ;

- Renforcement des structures de l’association (création et /ou dynamisation des cellules régionales, acquisition d’un siège) ;

- Organisation des journées nationales de réflexion sur les études en Pharmacie ;

- Poursuite des œuvres humanitaires et de solidarité ;

- Organisation des sessions de formation à l’attention des jeunes Pharmaciens ;

- Suivi de l’élaboration des projets sur l’assistanat et la convention collective du secteur Pharmaceutique National.

Mise à jour le Jeudi, 08 Novembre 2012 10:27