Visite du Président de l'Inter Ordre des Pharmaciens d'Afrique (IOPA) au Laboratoire National de la Santé (LNS) du Mali. PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Dr Soumaïla COUMARE   
Jeudi, 20 Septembre 2012 22:33

Le Président de l’IOPA, Dr PARE Laopan Jean, dans le cadre de son séjour à Bamako, a effectué une visite de travail au Laboratoire National de la santé.

Dr PARE, faut-il le rappeler a été élu Président de l’IOPA en juin dernier à N’Djamena. En raison de la grave crise que traverse notre pays et, parce que le Mali abrite le siège de l’IOPA, il entame...

la présente visite pour s’enquérir de la situation pharmaceutique dans notre pays d’une part et, également rencontrer les plus hautes autorités du Mali autour des préoccupations de la profession pharmaceutique en Afrique. Cette visite se justifie également par la nécessité pour le Président PARE d’apporter le soutien et l’accompagnement de tous les pharmaciens d’Afrique à un pays frère et ami qui traverse des moments difficiles suite à une agression de groupes terroristes.

Cet après-midi il a visité le Laboratoire National de la Santé (LNS) en compagnie du Président du Conseil National de l’Ordre des Pharmaciens du Mali (CNOP), Dr DOUMBIA Abdou ; du Trésorier Général du CNOP, Dr KEITA Abdelaye ; du Sécrétaire Général Adjoint du Conseil Régional de l’Ordre des Pharmaciens du District de Bamako (CROPD), Dr COULIBALY Ousmane Bakary et des personnes ressources du CNOP: Dr Coulibaly Nouhoum, Président d’honneur du CNOP ; Dr DIALLO Moussa H. et votre fidèle serviteur.

Le Président PARE a été reçu par le Directeur Général du LNS, le Pr KOUMARE Benoît Yaranga entouré de ses plus proches collaborateurs dont le DGA de la structure et le Sous-directeur contrôle qualité M. Dembele Sekou.

Le Pr KOUMARE a fait une présentation du LNS qui fut créé en 1990 avec douze (12) agents et dont l’effectif est aujourd’hui de quatre vingt-deux (82) agents avec un budget de 1,3 milliard de francs CFA en 2012.

Le LNS a pour missions, la surveillance de la qualité des médicaments, des aliments, des boissons et autres substances, importés ou produits au Mali et utilisés dans un but thérapeutique, diététique ou alimentaire chez l’Homme ou l’animal.

Au terme des échanges le Président PARE et le Pr KOUMARE ont convenu de la nécessité pour les pays d’Afrique d’avoir des agences de régulation indépendantes dotées de moyens suffisants pour accomplir leur mission, pour le plus grand bien de nos populations, car à ce niveau le enjeux sont importants et les pressions et tentations sont fortes.

Le Président PARE et sa délégation ont ensuite visité les différentes unités techniques en compagnie de l’équipe du LNS: la sous-direction des affaires générales (secrétariat général, chef du personnel, maintenance) ; les sous-directions techniques (contrôle de qualité des médicaments, contrôle de qualité des aliments et boissons, contrôle de qualité des eaux) la sous-direction assurance qualité (assurance qualité, métrologie, communication et information) et une unité de toxicologie.

Pour le contrôle des médicaments, les trousses Minilab sont disponibles aujourd’hui dans toutes les régions du Mali sauf Kidal. Le Pr KOUMARE a insisté sur la nécessité de l’application de la convention hospitalo-universitaire pour permettre au LNS de recruter les pharmaciens spécialistes qui se forment au niveau de la structure sinon, se sera une grande perte en ressources humaines pour le pays, a-t-il averti.

Les visiteurs ont pu se rendre compte de la disponibilité d’équipements de pointes rares en Afrique comme l’UPLC/MS-MS.

Le Président PARE a également rendu une visite de courtoisie au Pr CISSE Boubacar, ancien Recteur de l’Université de Bamako qui est consultant au niveau de l’unité toxicologie.

La visite du Président PARE va se poursuivre avec les rencontres demain 21 septembre du ministre de la santé et de celui du travail de l’emploi et de la formation professionnelle, notre consœur Dr DIALLO Déïdia. Ensuite il rencontrera dans l’après-midi le président de l’ISPHARMA, Dr DIA Cheick Oumar. Le samedi il aura une série de rencontres avec le CNOP, le Syndicat Autonome des Pharmaciens d’Officine Privées (SYNAPPO), le Collectif des Jeunes Pharmaciens (COJEP), l’Association des Femmes Pharmaciens (AFEPHAR), les confrères du nord et terminera par  une visite de courtoisie au doyen Dr SIMAGA Mamadou Fanta.