Traitement du cholestérol: l'indignation face au dénigrement. PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Destinationsante.com   
Mardi, 19 Février 2013 13:51

Dans un communiqué commun rendu public ce matin, des associations de patients et des sociétés savantes émettent la « plus vive inquiétude » devant l’émergence d’arguments réfutant l’efficacité des traitements pour excès de cholestérol, les statines.Si les auteurs du communiqué en question ne le citent pas explicitement, la référence  au dernier ouvrage du pneumologue Philippe Even dont nous vous parlions la semaine dernière, est transparente...

Celui-ci en effet, affirme que les statines sont inutiles et relèvent de « l’arnaque ».

C’est un fait, l’hypercholestérolémie augmente le risque de survenue de maladies cardiovasculaires. Les craintes formulées par les signataires du communiqué rejoignent en fait celles qui ont déjà été émises par la HAS.  « Un arrêt brutal des traitements par certains patients » rappellent les uns et les autres, augmenterait le risque de survenue d’infarctus du myocarde ou encore d’accident vasculaire cérébral (AVC).

« Des arguments d’un autre âge »

C’est pourquoi toutes ces associations – de patients, de scientifiques et de médecins – s’unissent pour dénoncer les discours, « qui témoignent des travers de notre société, où scandale rime trop souvent avec succès, mais (qui) nous ramènent à une médecine d’un autre siècle. »

« Beaucoup d’arguments avancés ne sont pas documentés ou (sont) simplement inexacts » assurent les signataires de ce communiqué. « Il n’y a pas un seul médicament en médecine préventive qui ait un niveau de preuves d’efficacité aussi élevé que les statines. Nous recommandons aux patients de ne pas interrompre leur traitement sans consulter leur médecin traitant pour obtenir les informations et les éclaircissements qu’ils souhaitent. »

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du Syndicat national des Spécialistes des Maladies du Cœur et des Vaisseaux.

Ecrit par : Vincent Roche – Edité par : Emmanuel Ducreuzet

Source : Syndicat national des Spécialistes des Maladies du Cœur et des Vaisseaux, 18 février 2013

Pour plus d'infos