Ordre des pharmaciens du Mali: élection d’un nouveau bureau de 6 conseillers et de 2 suppléants. PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Dr Soumaïla COUMARE   
Samedi, 01 Mars 2014 20:21

Après le report de l’Assemblée Générale du 15 février 2014, les pharmaciens étaient à nouveau convoqués en AG Extraordinaire ce matin à partir de 9 heures à la maison des aînés en zone ACI 2000, pour renouveler...

le bureau du CNOP Mali.

Après présentation du rapport administratif, du rapport de trésorerie et du point d’exécution des recommandations des Etas Généraux, ce fut le tour de la commission de contrôle de présenter son rapport d’activité sur les trois années écoulées. A la suite des débats les rapports du bureau sortant furent adoptées par acclamation.

Pour l’élection du nouveau bureau et conformément à l’article 3 de l’additif au règlement intérieur de l’ordre national des pharmaciens fixant les modalités d’élection du conseil national, l’assemblée mis en place une commission d’investiture composée du plus ancien, Dr Yehiya MAÏGA; du plus jeune Dr Aliou BALDE et d’un volontaire, Dr Seriba BENGALY. Cette commission fit appel à des personnes ressources pour la bonne marche du scrutin dont : Dr DIA Cheick Oumar, Président du Syndicat Autonome des Pharmaciens d’Officine Privée (SYNAPPO) et de Dr Badara Aliou WADE, Président du Conseil Régional de l’Ordre des Pharmaciens de Bamako (CROPD).

Il faut saluer au passage le travail remarquable de la commission électorale, présidée par Dr DIA Cheick Oumar, qui a élaboré un bulletin de vote avec le nom et la photo en couleur des 12 candidats. Ce qui nous a permis de gagner énormément de temps cette année.

Douze candidats étaient en lice pour solliciter le suffrage de 259 votants avec 383 procurations, soit un total de 642 inscrits.

À la fin du vote et après dépouillement les candidats ont obtenu les résultats suivants:

Dr Abdou DOUMBIA de la section A : 484 voix ;

Dr Abdelaye KEÏTA de la section D : 455 voix ;

Dr Moussa Gouro DIALL de la section A : 445 voix;

Dr Thiéro Bassira DIARRA de la section A : 441 voix;

Dr Joseph KODJO de la section C : 424 voix ;

Dr Djibril TOURE dit Yoro de la section B : 405 voix ;

Dr Alfred DEMBELE de la section C : 228 voix;

Dr Mamadou Seydou KONE de la section A : 203 voix;

Dr Mariame BAGAYOGO de la section A : 199 voix ;

Dr Daye TALL de la section A : 185 voix ;

Dr Abdou Kane DIALLO de la section A : 60 voix ;

Dr Eve SANGARE de la section C : 29 voix mais, il faut préciser qu’elle avait déjà retiré sa candidature.

Les six (6) premiers candidats arrivés en tête, tous de Bamako, sont donc déclarés élus et, juste après la proclamation des résultats par la commission d’investitures, ils se sont réunis pour mettre le nouveau bureau en place.

 

Nouveau bureau du Conseil National de l’Ordre des Pharmacien du Mali, mandant 2014-2016 :

Président : Dr Abdou DOUMBIA, Officine Lassana Samaké à Boulkassoumbougou;

Dr DOUMBIA a été Vice-président du CNOP de 2008 à 2010 et Président de 2011 à 2013. Avec 484 voix pour, c'est pratiquement la moitié de l'ensemble des pharmaciens et plus de 75% des votants qui lui renouvellent leur confiance pour présider aux destinés de la profession. Il a surtout été plébiscité à cause de sa capacité de maintenir la cohésion au sein de la famille pharmaceutique, entre autres qualités.

Vice-président : Dr Moussa Gouro DIALL, Officine Mieux Vivre à Faladié;

Le nouveau Vice-président a de l'expérience à revendre après plus d'une décennie de participation aux différents bureaux du CROPD où il était précédemment Secrétaire Général. L' homme est reconnu courtois, travailleur et, a développé des compétences en diététique et nutrition infantile.

Homme de dossier, il a une grande connaissance de l'environnement pharmaceutique au niveau national et, même international.

Secrétaire Général : Dr Abdelaye KEÏTA de l’Institut National de Recherche en Santé Publique (INRSP);

En tant que Trésorier Général du bureau précédent, ce biologiste de formation a eu le mérite d'amener de la transparence et de la rigueur dans la gestion des fonds du CNOP. Avec sa nouvelle fonction, il est certain que le traitement des dossiers au niveau de l'ordre va connaitre une amélioration favorable.

 

Secrétaire Général Adjoint : Dr Djibril TOURE de l’Usine Malienne des Produits Pharmaceutiques (UMPP);

Ce pharmacien du secteur industriel est un homme de conviction, courtois et très disponible. Il était membre suppléant du bureau sortant avec Dr Losséni BENGALY. Pour sa première participation à un bureau du CNOP comme conseiller , il a à cœur d'apporter sa touche personnelle au traitement des dossier.

 

Trésorier Général: Dr Thiéro Bassira DIARRA  de l’Officine Mamita à Banconi Layebougou;

La seule représentante de la gent féminine maîtrise déjà la trésorerie de l'ordre grâce à sa fonction de Trésorier Général Adjoint dans le dernier bureau. Vus les résultats aujourd'hui obtenus à ce niveau, nul doute qu'elle va s'inscrire dans la continuité des actions déjà entreprises.

 

Trésorier Général Adjoint : Dr Joseph KODJO de l’Union des Pharmaciens du Mali (UPM).

Il représente la jeunesse, la compétence, le secteur de la distribution et de la vente en gros, ainsi que l'espoir de toute une profession.

Ce jeune gérant d'une société grossiste de la place a une bonne maîtrise de l'outil informatique et des NTIC qui sera certainement mise à contribution pour innover dans la gestion des dossiers et l'administration  du CNOP.

 

Les deux (2) suppléants sont :

Dr Mamadou Seydou KONE et Dr Alfred DEMBELE.

Les deux suppléants sont bien connus dans la profession. Dr KONE Mamadou S. qui a travaillé dans une société grossiste leader au Mali est aujourd'hui installé en officine. Dr Alfred DEMBELE, gérant d'une société grossiste a déjà un expérience comme conseiller dans un bureau précédent.

 

Après la mise en place du bureau, le nouveau président a salué la maturité des pharmaciens pour cette élection apaisée qui s’est déroulée dans une atmosphère calme emprunte de convivialité et, dont les résultats n’ont fait l’objet d’aucune contestation. Il compte sur tous les pharmaciens et particulièrement sur tous ceux qui ont sollicité leurs suffrages, pour réussir le nouveau mandat.

Vive la profession pharmaceutique et vive le Mali.