Mois de la solidarité: célébration de la journée mondiale de l'arthrite au Mali. PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Dr Soumaïla COUMARE   
Lundi, 12 Octobre 2015 13:17

La salle Wa Kamissoko du Centre International de Conférences de Bamako (CICB) a abrité ce matin les travaux consacrant, au Mali, la célébration de la journée mondiale de l’arthrite qui se tient le 12 octobre de chaque année...

L’événement qui était organisé par l’Association Malienne des Malades de la Polyarthrite Rhumatoïde (AMMAPR), dans le cadre du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, avait pour thème: Plus jamais de déformation des articulations, plus jamais d’arrêts de travail pour cause de maladie rhumatismale.

Cette journée était placée sous la haute présidence de Monsieur Moussa MARA, ancien Premier Ministre et, coparrainée par les anciens Ministres de la Santé Madame MAÏGA Zeïnabou Mint Youba, Monsieur Ibrahim TOURE, Monsieur Ousmane KONE actuellement Ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable.

Les travaux présidés par la représentante du parrain, Mme COULIBALY, ont également enregistré la participation de l’Honorable Abdoul Ghalil Mansour HAÏDARA, Président du réseau de parlementaires en charge de la personne handicapée; de l’Honorable Mme Belco de l’Assemblée Nationale; de la Directrice de Cabinet de Mme la première dame du Mali; des représentants des organisations de personnes handicapées; des membres et sympathisants de l’AMMAPR ainsi que de la presse nationale et internationale.

Dans son allocution de bienvenue, la Présidente de l’AMMAPR, Mme KEBE Mariam DIALLO, a d’abord remercié les participants avant de rappeler que la journée mondiale de l’arthrite a été créée en 1996 et est célébrée tous les ans le 12 octobre. Elle a souligné la pertinence du thème retenu par l’AMMAPR  cette année avant d’ajouter que la journée de l’arthrite est une belle occasion pour son association de faire connaître les maladies rhumatismales auprès du monde médical, du grand public et des autorités politiques.

La prévalence des maladies rhumatismales est de 1%  de la population mondiale a-t-elle précisé et, très souvent le diagnostic est encore trop long à être posé chez nous, retardant une prise en charge rapide et adapté par un rhumatologue, indispensable pour limiter les dommages à long terme. Malheureusement au Mali, 90% des malades arrivent en consultation avec déjà des déformations articulaires et d’autres complications.

On ne guérit toujours pas de la polyarthrite rhumatoïde, toutefois aujourd’hui, on peut freiner l’évolution de la maladie. Le handicap progressif n’est plus une fatalité, c’est un message très positif qu’elle veut faire passer.

Par ailleurs, la Présidente Mariam DIALLO a saisi l’occasion pour demander au chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA, d’honorer sa promesse de continuer le recrutement des diplômés handicapés dans la fonction publique à titre exceptionnel, sur laquelle les diplômés handicapés fondent beaucoup d’espoir.

Ensuite une conférence débat sur les différents types d’arthrite a été animée par Dr DEMBELE Maïmouna Sidibé. La praticienne a surtout mis la l’accent sur la polyarthrite rhumatoïde, le lupus et l’arthrose, en évoquant les causes, les manifestations cliniques, le diagnostic et la prise en charge. Elle a ensuite répondu aux différentes interrogations des malades et des autres participants.

Présentement au Mali, la difficulté majeure de la prise en charge médicale de la polyarthrite rhumatoïde est l’inaccessibilité physique et financière des médicaments. A titre d’illustration, cette prise en charge repose pour beaucoup sur le Methotrexate sur de longues périodes or, cette molécule n’est pas disponible chez les grossistes importateurs de médicaments notamment la Pharmacie Populaire du Mali (PPM) et les deux grossistes leaders. Les officines sont obligées de commander directement ce médicament en Europe et, c’est le cas de bien d’autres médicaments utilisés dans la prise en charge de l’arthrite. Cette situation explique les ruptures fréquentes et les grandes fluctuations de prix de ces médicaments.

En marge des travaux, l’Honorable Abdoul Ghali Mansour HAÏDARA a offert à l’association un chèque d’un million (1 000 000) de francs CFA à titre de contribution.En plus, l'association a reçu un million (1 000 000 F CFA) de médicament de la part du Ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique.

Dans son allocution de clôture, Mme COULIBALY a transmis les salutations de Monsieur Moussa MARA, parrain de la journée et, souhaité meilleure santé aux malades.

Elle a donné l’assurance que, l’association bénéficie du soutien et de l’accompagnement du parrain pour l’acquisition d’infrastructures et matériels adaptés, la mise à disposition de médicaments adéquats et une meilleure prise en compte au niveau de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO) pour améliorer de façon considérable la prise en charge de l’arthrite au Mali.

La journée s’est terminée par les signatures du livre d’or de l’AMMAPR et les différentes interviews. Vivement la prochaine édition prévue le 12 octobre 2016.

Pour plus d'infos, contactez l'AMMAPR: (+223) 76 46 12 70 / 66 96 49 02