CROPD Bamako: AG Extraordinaire pour la validation du rapport d'activité 2015 et du budget programme 2016. PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Dr Soumaïla COUMARE   
Samedi, 06 Février 2016 14:30

Après le report de l’AG ordinaire faute de quorum, les pharmaciens du district de Bamako ont tenu ce matin une Assemblée Générale Extraordinaire pour adopter le rapport d’activités de l’exercice 2015 et valider le budget prévisionnel pour l’année 2016.

C’était au Centre Culturel Islamique...

de Hamdallaye, sous la présidence de Dr Aliou Badara WADE, Président du Conseil Régional de l’Ordre des Pharmaciens du District (CROPD) de Bamako. Le Président WADE était entouré à l’occasion des autres membres du bureau: le Secrétaire Général, Dr Sanoussy KONE; le Secrétaire Général Adjoint, Dr Mory Elimane MARIKO; le Trésorier Général, Dr Boubacar RICHARD et la Trésorière Générale Adjointe, Dr KONE Koumba Diallo.

Du côté des confrères, une fois encore, ce ne fut pas la grande mobilisation et, c’est le moins qu’on puisse dire. Cependant, on notait avec satisfaction les présences du Président du Conseil National de l’Ordre des Pharmaciens du Mali (CNOP), Dr Abdou DOUMBIA ; du Vice-président du CNOP, Dr Mousssa Gouro DIALL ; du Président du Syndicat Autonome des Pharmaciens d’Officine Privée (SYNAPPO) également Président de l’Inter Syndicale des Pharmaciens d’Afrique (ISPHARMA), Dr Cheick Oumar DIA ; du Vice-président du Synappo, Dr Moussa Almamy COULIBALY et de Dr DIARRA du Syndicat National des Pharmaciens du Mali (SYNAPHARM).

L’AG a d’abord pris 30mn pour faire un brainstorming sur les stratégies de mobilisation des confrères lors des Assemblées Générales non électives à Bamako. La formulation de l’avis de convocation, le type d’assemblée et les moyens de communication à mettre à contribution ainsi que le contenu même des AG ont été passés en revue et, des pistes de solutions ont été dégagées.

A 10 heures, le Président a ouvert la séance. Après avoir placé la rencontre dans son contexte, il invita le Serétaire Général et le Trésorier à proceder aux différentes présentations.

Le rapport administratif a été présenté par Dr Sanoussi KONE. Il a porté sur: la répartition géographique des établissements pharmaceutiques au nombre de 299 dont 251 officines, 7 labo, 40 grossistes et 1 usine ; la répartition des 592 pharmaciens du district selon le tableau d’inscription ; la liste d’attente avec 343 pharmaciens en attente de création d’une officine et 21 demandes de transfert ; les activités administratives avec notamment la cession des officines, la gestions des établissements des confrères défunts, les lettres d’avertissement et les activités de représentation.

Il a évoqué les difficultés rencontrées qui sont: le recouvrement des cotisations, le manque de ressources pour les activités de lutte contre la vente illicite des médicaments, l’exigüité des locaux avec une insuffisance dans l’archivage des données, les pharmaciens sans nouvelles, la cession des officine des confrères défunts, la gestion des transfert, le double emploi, la gestion de la liste d’attente conformément au manuel de procédure de l’ordre et les doublons sur les différentes listes d’attentes des conseils régionaux de l’ordre des pharmaciens.

Pour finir, il a précisé les défis à relever en rapport avec les difficultés avant de tracer les perspectives.

Dr Boubacar Richard a alors donné la situation de la trésorerie avec 13 069 550 F CFA de ressources, 6 845 905 F CFA de dépenses, 6 066 490 F CFA en banque et 157 155 F CFA en caisse et plus de 78% de taux de mobilisation des cotisations qui ont constitué les seules ressources du CROPD.

Le budget prévisionnel s’élève à 19 692 450 F CFA en ressources, 24 619 225 F CFA en dépenses dont  9 846 225 F CFA de quote-part pour le CNOP et un gap à rechercher.

Les différentes présentations ont été suivies d’un débat houleux qui a porté sur: (i) le double emploi des pharmaciens ; (ii) la gestion des officines des confrères défunts  (iv) le fonctionnement du siège CROPD et l’implication du bureau dans la résolution des grandes questions de santé publique ; (v) les transferts d’officines à l’intérieur et vers le district de Bamako ; (vi) la situation des pharmaciens sans nouvelles ; (vii) les modalités de convocation des assemblées générales ; ; (iii) les stratégies pour améliorer le taux de recouvrement ainsi que la quote-part CNOP; (viii) le déficit du budget prévisionnel et (ix) les partenaires du CROPD Bamako.

Au terme de ce débat, l’AG a pris des résolutions et formulé quelques recommandations :

- l’assemblée a adopté le rapport d’activité 2015;

- elle donne quitus au bureau CROPD pour l’exécution du budget programme 206 ;

- l’AG recommande au Trésorier Général de publier et diffuser chaque année la liste des pharmaciens en retard de cotisation ;

- elle demande au bureau CROPD d’organiser un débat de fond sur le double emploi des pharmaciens;

Enfin elle recommande au bureau de mener la réflexion sur la succession des confrères défunts dont au moins un enfant est en faculté de pharmacie.

A 13 heures le Président CROPD, Dr Aliou Badara WADE, leva la séance et rendez-vous est pris pour le samedi prochain 13 février 2016 à l’INRSP pour l’AG Extraordinaire du CNOP portant sur le compte rendu du Forum Pharmaceutique International Bamako 2016.