SYNAPPO: La cérémonie d'ouverture de la 9ème édition de la journée du pharmacien malien. PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Dr Soumaïla COUMARE   
Jeudi, 25 Février 2016 18:23

La salle Balla Moussa KEÏTA du Centre International de Conférence de Bamako a refusé du monde le jeudi 25 février 2016, à l’occasion de la 9ème journée scientifique du SYNAPPO qui avait pour thème central: Les risques liés à l’activité pharmaceutique et les solutions d’assurance...

Cette journée placée sous le parrainage du Président du Conseil National du Patronat du Mali (CNPM), Monsieur Mamadou Sinsy COULIBALY, a enregistré la présence: du Président du Conseil National de l’Ordre des Pharmaciens (CNOP) du Mali, Dr Abdou DOUMBIA ; des anciens Présidents du CNOP Mali, Dr Hamidou TRAORE, Dr Deidia Mahamane KATTRA, Dr Nouhoum COULIBALY.

 

La journée a également enregistré la présence du Président de l’Ordre des Médecins du Mali; du doyen d’âge des pharmaciens du Mali, Pr Mamadou KOUMARE; du Doyen de la Faculté de Pharmacie; des maîtres et enseignants chercheurs de la Faculté de Pharmacie, des PCA et Directeurs des laboratoires pharmaceutiques; du DG de SAHAM Assurances ; de la Présidente de l’Association des consommateurs du Mali (ASCOMA) ; des Présidents des syndicats et associations de pharmaciens ; des étudiants en pharmacie ; des sponsors et de nombreux autres invités.

 

Il faut noter l’implication active de l’ensemble du bureau SYNAPPO, avec à sa tête le Président, Dr DIA Check Oumar et le Vice-président, Dr Moussa Almamy COULIBALY qui faisait le Maître de Cérémonie. Il faut noter également cette année, la présence des Présidents de cellules régionales de Kayes, de Sikasso, de Ségou et de Mopti.

L’animation était assurée par l’Ensemble Instrumental du Mali qui s’est surtout distingué par deux chassons phares : Yala yala fura et Mali dokotorow.

La cérémonie d’ouverture fut marquée par 3 allocutions.

 

Dans son allocution de bienvenue, le Président du Synappo Dr DIA Check Oumar, également, Président de l’Inter Syndicale des Pharmaciens d’Afrique (ISPHARMA), a d’abord chaleureusement remercié M. Mamadou Sinsy COULIBALY pour avoir accepté de parrainer la journée malgré un agenda très chargé. Il a rappelé le potentiel du secteur privé pharmaceutique, aujourd’hui, dans notre pays avec plus de 500 officines privées, autant de patrons de PME, plus de 2 500 emplois créés et qui pèse plus de 100 milliards de F CFA de Chiffre d’Affaire par an dans l’économie nationale.

Par conséquent ce secteur doit être protégé, parce que générateur de ressources fiscales pour l’Etat a-t-il insisté. Il a par ailleurs exprimé toute la fierté des pharmaciens d’appartenir au CNPM en tant que chefs d’entreprise et créateurs d’emplois. Il a aussi réitéré son remerciement à l’endroit du patronat et de son Président pour le choix porté sur sa personne pour présider le Conseil d’Administration de la CANAM en tant que représentant du patronat.

Le Président DIA a ensuite fait un résumé des activités du Synappo en 2015 avec notamment : la réunion paritaire CANAM, CNOP, SYNAPPO, CMSS, INPS autour de la gestion de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO); la participation active à l’organisation du Forum Pharmaceutique International Bamako 2015 ; la mise en place de moyens de paiement innovants complémentaires avec les opérateurs de téléphonie mobile ; l’élaboration du calendrier de garde des officines ; l’élaboration, en collaboration avec l’ordre, du projet Pharm’assur avec SAHAM assurances et la participation au niveau du patronat aux préparatifs du dialogue Public-Privé.

Le SYNAPPO après 30 années de privatisation a estimé que la profession avait aujourd’hui besoin d’une assurance, exclusivement adaptée aux risques professionnels parce que le rôle du pharmacien est prépondérant dans la chaîne de prescriptions avec des responsabilités liées à l’exercice pouvant être civiles, disciplinaires ou pénales a-t-il poursuivi. Le SYNAPPO défendra toujours la profession avec un souci constant de faire correspondre l’intérêt de l’officine avec celui des patients.

Dr DIA a invité ses confrères à ne pas subir passivement les effets du changement mais, plutôt d’y contribuer de manière active, positive et efficace, pour que l’évolution se fasse en préservant les fondements et les acquis de la profession. Ainsi, l’officine restera toujours l’espace de santé irremplaçable et le pharmacien, le professionnel de santé incontournable.

Enfin, le Président du SYNAPPO a remercié les sponsors, les conférenciers, les membres du bureau SYNAPPO pour leur franche collaboration et tous les pharmaciens qui se sont mobilisés pour la réussite de la journée. Il a terminé son allocution par cette citation de Louis Pasteur: « Le hasard ne profite qu’aux esprits préparés ».

 

Le Président du CNOP, Dr Abdou DOUMBIA a aussi remercié le Président du patronat et, il reste convaincu que la profession pharmaceutique bénéficiera beaucoup de sa collaboration avec le SYNAPPO. Il a souligné la pertinence et l’importance des thèmes choisis cette année pour la journée scientifique du SYNAPPO, qui s’impose désormais comme une tradition dans notre pays, et une bonne occasion pour les pharmaciens de se former et de se distraire.

Concernant la responsabilité pharmaceutique, il dira que l’exercice de notre profession exige le respect non seulement du code de déontologie pharmaceutique, mais aussi, l’application strict des différentes politiques sanitaires de notre pays. Il est donc indispensable pour nous de maîtriser notre responsabilité et nos devoirs envers les patients.

Les risques encourus par chacun de nous lors de nos pratiques quotidiennes sont énormes. Nous avons donc l’obligation de nous couvrir et, cela dans l’intérêt des patients, de nos employés, et surtout de nous-mêmes a-t-il poursuivi. Pour finir, il a donné l’assurance que le bureau CNOP mettra tout en œuvre pour l’application des recommandations qui sortiront de la présente journée.

Dans son allocution d’ouverture, Monsieur Mamadou Sinsy COULIBALY a tenu à remercier le SYNAPPO pour l’honneur placé en lui comme parrain de la 9ème édition de la journée des pharmaciens du Mali. Il ajoutera que les thèmes choisis sont d’une importance capitale pour notre société de façon générale et les activités économiques en particulier parce qu’ils participent du bien-être de nos concitoyens.

Il a par ailleurs invité les pharmaciens d’officine privée installés sur le territoire national, membres à part entière du Conseil National du Patronat du Mali à travers le SYNAPPO, à se mobiliser pour la défense de l’initiative privée car, c’est le secteur privé qui crée la richesse. Le rôle de l’Etat dans ce contexte étant limité à la régulation et à la création d’un cadre favorable au développement des affaires.

Pour cela, a-t-il rappelé, nous devons prendre des initiatives et amener les pouvoirs publics à nous accompagner pour le développement de nos activités et partant du pays tout entier. C’est dans ce cadre que le CNPM a élaboré un mémorandum pour la relance économique et le développement des entreprises qu’il a adressé aux autorités de notre pays suite aux différentes crises que notre pays a connu depuis 2012. Dans ce document, il est fait état d’un certain nombre de préoccupations comme : le lourd fardeau de la fiscalité que les entreprises supportent actuellement; la problématique des ressources humaines; le financement des entreprises; la formation professionnelle; la disponibilité et les coûts des facteurs de production comme l’eau et l’électricité.

En terminant, le patron des patrons maliens a invité les pharmaciens à plus de professionnalisme et de rigueur dans leur activité surtout avec l’avènement de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO) pour la réussite de laquelle des efforts sont attendus de tous.

Il a donné l’assurance de la disponibilité du patronat à ne ménager aucun effort pour le développement des entreprises, avant de déclarer ouverte la 9ème journée scientifique du SYNAPPO.