SYNAPPO: La cérémonie d’ouverture des travaux de la 10ème Journée scientifique.

Le Maeva Palace de Bamako, situé à l’ACI 2000, a servi de cadre ce jeudi 16 février 2017, aux travaux de la traditionnelle Journée Scientifique du Syndicat Autonome des Pharmaciens d’Officie Privée (SYNAPPO). Cette journée, dixième du genre, a enregistré la participation:...

du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique ; du Ministère de la Solidarité et de l’Action Humanitaire ; des ordres professionnels de la santé ; du doyen d’âge des pharmaciens du Mali ; de la Faculté de Pharmacie de Bamako ; des Professeurs de facultés ; des PCA et DG des services et Laboratoires Pharmaceutiques ; des syndicats et associations de pharmaciens; des sponsors et de la presse publique et privée.

Organisée en partenariat avec la Caisse Autonome d’Assurance Maladie (CANAM), le thème central de cette 10ème Journée Scientifique était : Assurance Maladie Obligatoire (AMO) à l’officine : bilan et perspectives. Après la conférence débat sur ce thème le jeudi, la Journée Scientifique s’est achevée le samedi 18 février 2017 avec la soirée gala et la remise des caducées.

La cérémonie d’ouverture était présidée par le Conseiller Technique chargé des affaires pharmaceutiques au Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, notre confrère Sekou Oumar DEMBELE qui représentait Madame le Ministre empêchée. Cette cérémonie fut marquée par quatre (4) allocutions.

Dans son allocution de bienvenue, le Président du SYNAPPO, Dr DIA Check Oumar, a d’abord demandé une minute de silence pour la mémoire des confrères disparus en 2016 et celle de feu Dr DJIRE Mamadou qui vient de nous quitter il y a tout juste une semaine.  Il a ensuite rendu grâce à Dieu et remercié les autorités pour leur accompagnement avant de faire un rappel des activités menées par le SYNAPPO en 2016 et une projection sur le futur.

Dr DIA Check Oumar dira que dans le plan d’action 2016, son organisation avait mis en avant la lutte contre la concurrence déloyale. Face au problème récurent de la présence des médicaments, en dehors de la liste limitative, dans les cliniques, cabinets de consultations et soins médicaux et les cabinets de sage-femme, le bureau du SYNAPPO  a demandé une audience auprès du Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, pour exiger le respect des textes en la matière. Un atelier va prochainement regrouper les différents acteurs concernés autour de la question.

Le SYNAPPO a également évoqué avec l’Inspection de la Santé (IS) et le Conseil National de l’Ordre des Pharmaciens du Mali (CNOP Mali) l’usage abusif que certains établissements de santé privés font de l’armoire des médicaments d’urgence. A l’issue de cette rencontre, le Président du CNOP a adressé une lettre à tous les grossistes répartiteurs pour demander le respect des textes législatifs et réglementaires de la profession.

La deuxième activité menée a été l’élaboration et la diffusion du calendrier de garde y compris un service de garde nocturne, à la demande expresse du CNOP, afin d’assurer une accessibilité géographique permanente du médicament auprès de nos compatriotes.

Comme troisième activité menée, le Président DIA a évoqué la participation du vice-président et du Secrétaire Général du SYNAPPO, à l’AG de l’Inter Syndicale des Pharmaciens d’Afrique (ISPHARMA) à Dakar. Cette assemblée a permis de revisiter les textes et de proposer une nouvelle dénomination pour cette institution. L’AG a également prôné l’unité et le fédéralisme syndical dans nos différents pays.

La quatrième activité menée est la réunion de la commission paritaire entre la CANAM, l’ordre des pharmaciens, le SYNAPPO et les Organismes de Gestion Délégué (OGD) qui sont : la Caisse Malienne de Sécurité Sociale (CMSS) et l’Institut National de Prévoyance Sociale (INPS).

Ces rencontre nous ont permis de résoudre partiellement nos problèmes a-t-il précisé. D’où l’intérêt du thème central de cette 10ème édition, pour évaluer le chemin parcouru, faire un diagnostic global autour d’un panel, avec l’ensemble des intervenants dans le système. Ainsi, un débat franc et cordial permettra de faire des recommandations aux différentes parties pour que nous puissions mieux avancer ensemble.

Tout en rappelant l’importance de l’AMO dans la prise en charge de nos concitoyens et le rôle primordial joué par le pharmacien qui préfinance ces dépenses sanitaires, il attire l’attention sur l’impact négatif des retards de remboursement sur sa trésorerie qui pourraient perturber le service rendu. Il souhaite que la CANAM décline, au cours de cette journée, les perspectives d’avenir de la caisse et les stratégies de pérennisation du système.

Réaffirmant l’engagement du SYNAPPO à jouer pleinement son rôle dans la Politique Pharmaceutique Nationale, et à défendre le monopole du pharmacien, aujourd’hui menacé, le Président DIA demanda des ovations pour notre consœur Professeur Rokia SANOGO à qui l’Union Africaine  vient de décerner le prix Kwamé Nkrumah pour la femme. C’est un honneur pour notre pays et notre profession.

Il a terminé son allocution en remerciant les sponsors, les partenaires, les conférenciers, les membres du bureau SYNAPPO et tous les pharmaciens mobilisés pour la réussite de cette 10ème Journée Scientifique.

Le Président du CNOP Mali, Dr Abdou DOUMBIA, dira que la Journée Scientifique du SYNAPPO, organisée depuis 10 ans déjà, occupe une place importante dans la formation continue des pharmaciens de notre pays. En plus de la défense de l’intérêt des pharmaciens, le SYNAPPO joue un rôle indispensable dans l’organisation du service de garde par les officines privées ainsi que dans la résolution des conflits entre confrères et donc du maintien de la cohésion dans notre profession.

Tout en soulignant l’importance du thème central, il reste convaincu que des résolutions pertinentes sanctionneront les travaux. Alors, le CNOP mettra tout en œuvre pour que ces résolutions soient appliquées. Il a remercié le SYNAPPO pour sa franche collaboration durant les six années écoulées avant de souhaiter plein succès aux travaux de la 10ème JS du SYNAPPO.

Le représentant du Ministre de la Solidarité et de l’Action Humanitaire a loué les efforts consentis par les pharmaciens du Mali dans la réussite de la mise en œuvre de l’AMO. Tout en saluant le choix du thème et le niveau de mobilisation, il a rappelé le rôle majeur et déterminant que les pharmaciens à travers leurs organisations professionnelle et syndicale ont joué dès les premières heures de l’AMO confrontée à une certaine fronde sociale.

L’occasion est bonne pour faire le bilan de six ans de mise en œuvre et dégager les perspectives de l’AMO. Nous sommes heureux de constater que les difficultés de démarrage sont en partie surmontées au regard des ré adhésions massives enregistrées quotidiennement. Ce mouvement a été amplifié surtout par l’affiliation effective des éléments des Forces Armées et de Sécurité, et des travailleurs des sociétés minières.

En ce qui concerne le conventionnement des pharmacies, en fin janvier 2017, le nombre d’officines conventionnées par la CANAM est de 512 sur l’ensemble du territoire national sur un effectif  total de 596, soit 85,91% de taux  de couverture des officines de pharmacie.

En 2015 pour le remboursement des factures des médicaments de ces officines y compris les autres prestations, la CANAM a mis à la disposition des Organismes de Gestionnaires Délégués (OGD) qui sont responsables du remboursement de ces factures, 9 milliards 623 millions de F CFA dont 7 milliards 123 millions de F CFA pour le compte de la CMSS et 2 milliards 500 millions de F CFA pour celui de l’INPS. En 2016 ce sont 18 milliards 950 millions de F CFA qui ont été mis à disposition dont 10 milliards 950 millions de F CFA pour la CMSS et 8 milliards de F CFA pour l’INPS.

Ces résultats sont le fruit de la conjugaison de nos efforts et de notre volonté commune d’agir ensemble pour le bien-être de tous les maliens sans exclusion en leur garantissant des soins de qualité accessibles financièrement et géographiquement a-t-il précisé.

Il encourage donc la poursuite inlassable des efforts pour soutenir l’AMO par le renforcement des acquis et l’accompagnement dans la poursuite du conventionnement de nouvelles structures de santé de même que l’engagement dans une lutte à tous les niveaux de la pyramide sanitaire contre la fraude aux prestations de l’AMO.

Tout en remerciant les organisateurs pour la grande mobilisation et le choix des thèmes, il reste convaincu que les recommandations issues des travaux de la 10ème JS vont contribuer à améliorer la santé des populations en général et plus spécifiquement celle des assurés de la CANAM. Enfin il nourrit l’espoir que ces recommandations contribuent à renforcer le partenariat fécond entre les officines de pharmacie, la CANAM et les OGD.

Dans son allocution d’ouverture, le représentant de Madame le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, notre confrère Dr Sekou Oumar DEMBELE présenta d’abord ses vœux les meilleurs pour l’année 2017.

Le thème central de cette 10ème édition « AMO à l’officine » témoigne à suffisance le souci des pharmaciens du Mali d’améliorer la santé de nos populations à travers l’AMO. C’est l’occasion pour nous, autorités sanitaires et sociales, de réitérer toute notre attention et notre soutien pour le développement du secteur pharmaceutique privé malien a-t-il poursuivi.

Il a rappelé le rôle important joué par les officines privées de pharmacie dans la mise en œuvre de la Politique Pharmaceutique Nationale dont l’objectif général est de garantir un accès équitable aux médicaments essentiels de qualité aux populations et promouvoir leur usage rationnel. Elle introduit donc la notion d’équité chère aux plus hautes autorités du pays et renforce l’assurance qualité sur toute la chaine de production, d’approvisionnement et de distribution des produits de santé.

Il a salué particulièrement les confrères qui ont tenu à servir les populations des régions septentrionales de notre pays malgré les conditions difficiles.

Il donna l’assurance que le département de la santé ne ménagera aucun effort pour soutenir le secteur pharmaceutique privé malien dans le cadre du partenariat public privé (PPP) déjà amorcé.

Et c’est sur cet engagement qu’il a souhaité plein succès aux travaux, et déclaré ouverte la 10ème édition de la Journée Scientifique du SYNAPPO.