SYNAPPO : Réunion de bureau de la cellule commune IV au Centre du Secteur Privé. Imprimer
Écrit par Dr Soumaïla COUMARE   
Jeudi, 07 Mars 2019 14:43

L’Assemblée Générale de la cellule SYNAPPO en commune IV a abouti en novembre 2018 à la mise en place d’un nouveau bureau de neuf (9) membres présidé...

par Dr COULIBALY Moussa Almamy. L’une des recommandations fortes de cette AG était de redynamiser les activités de la cellule par la tenue régulière des réunions statutaires. C’est ainsi que, sur convocation de son Président, le nouveau bureau a donc tenu sa première réunion ordinaire ce jeudi 07 mars 2019 au Centre du Secteur Privé, à l’ACI 2000 de Bamako.

Sept membres du bureau ont effectué le déplacement et les deux autres étaient empêchés. Trois points étaient inscrits à l’ordre du jour : l’adoption du compte rendu de l’AG ; le plan d’action 2019 et les divers. La séance fut ouverte à 10h 15 min.

Le président de séance, Dr COULIBALY Moussa Almamy, après l’adoption de l’ordre du jour a d’abord remercié les participants avant de donner quelques informations générales sur les activités du Bureau Exécutif National (BEN). Le congrès du SYNAPPO, tenu le 20 février dernier a vu le renouvellement du BEN et la reconduction de Dr DIA Cheick Oumar à sa présidence. Trois membres du bureau de la cellule commune IV sont également membres de ce Bureau Exécutif National, a-t-il précisé. Il s’agit de Dr Alima SIDIBE qui est Secrétaire Générale à l’organisation ; Dr Aboudou DIALLO, Trésorier Général et lui-même Vice-président dudit bureau.

Il a également rappelé la récente organisation avec succès de la 12ème journée du SYNAPPO, principalement autour du Régime d’Assurance Maladie Universelle, avec des dons à la pouponnière et la remise de caducées aux pharmaciens qui se sont distingués en 2018.

Validation du compte rendu de l’AG.

Le Secrétaire Général de la cellule communale, Dr Aboudou DIALLO, avait comme à son habitude déjà envoyé par mail ce document à tous les membres du bureau depuis quelques jours. Le compte rendu a été jugé fidèle à l’AG et, bien présenté. Raison pour laquelle la réunion l’a rapidement validé sous réserve de la prise en compte de quelques propositions d’amélioration.

Après cette validation, le président de séance a alors demandé, au secrétariat, une correction rapide du document et une large diffusion dans les officines de la commune.

Le plan d’action 2019.

Présenté par Dr COULIBALY Moussa Almamy, ce plan s’articule autour de trois axes principaux : (i) informer au maximum les confrères sur les activités de la cellule ; (ii) améliorer significativement le taux de recouvrement des différentes cotisations (SYNAPPO, mairie, caisse de solidarité) et (iii) rencontrer les partenaires (le centre IV des impôts, la mairie et les services de sécurité).

La rencontre des autres partenaires est déjà prise en compte par le BEN (la DME, la CANAM, les OGD, les assurances etc.) a-t-il précisé.

Après les discussions et l’adoption du plan d’action, la réunion recommanda son approfondissement avec la fixation d’un chronogramme et la prise des différents rendez-vous en tenant compte de certains évènements comme le carême musulman et Pharmagora 2019.

Les divers ont porté sur :

Le RAMU avec l’avènement de deux nouveaux OGD : la mutualité et l’ANAM ;

La nécessité de se regrouper pour faire face aux assurances et, le cas de la Côte d’Ivoire a été cité en exemple par le Président ;

La récente rencontre de la DME par le BEN sur la structure des prix qui n’est pas toujours bien interprété par certains agents des impôts. La création des comptes de la Contribution Générale de Solidarité, mais sans les pénalités pour les officines qui n’en ont pas encore, a été également évoquée lors de cette rencontre ;

Le suivi de la liste de garde et les différentes cotisations des officines en difficultés ;

La prise en compte de la mairie de la commune du Mandé lors des prochaines rencontres puisque cinq (5) officines de cette commune sont affiliées à la cellule commune IV du SYNAPPO compte tenu de certaines spécificité évidentes.

L’ordre du jour étant épuisé, le Président leva la séance à midi.